En bref

  • Date de création :

    25 juin 2017
  • Fondateurs :

    Edouard Toutain et Marc Laurent
  • Site internet :

    https://happyrenting.fr/

Happyrenting : le TripAdvisor des logements à la location

« Appartement agréable et bien agencé, mais voisins beaucoup trop bruyants ». Et si les locataires notaient les appartements qu’ils occupent comme les touristes notent les hôtels qu’ils fréquentent ? C’est l’idée du site HappyRenting, qui propose à tous les locataires de noter l’appartement ou la maison dans lequel ils ont vécu en tant que locataire.

Le locataire qui souhaite déposer son avis doit juger le bien qu’il occupe suivant différents critères : environnement du quartier, immeuble, qualité intrinsèque de l’appartement, relation avec la personne qui gère l’appartement (propriétaire ou agent immobilier).

Le constat des fondateurs du site, Edouard Toutain et Marc Laurent ? « Quand on est locataire en France, on dispose de peu ou pas d’informations sur les biens que l’on visite. Dans la plupart des grandes villes, la pression immobilière est telle qu’il faut se décider de suite sans rien connaître du bien pour lequel on s’engage ... et ce n’est pas normal ! Vous vous engagez sur un bien dans lequel vous allez vivre entre 6 mois et 2 ans et vous ne savez rien de celui-ci. Est-il bien isolé ? Bruyant ? Comment s’est comporté le propriétaire avec le précédent locataire ?

Aujourd’hui pourtant, tous les domaines de l’économie sont impactés par les avis d’utilisateurs, sauf un secteur qui y résiste donc encore : l’immobilier.

L’objectif des fondateurs de HappyRenting, eux-mêmes confrontés à cette opacité, est de « favoriser le débat entre le locataire et le propriétaire car l’absence d’information sur le bien empêche une régulation des prix du marché. Au lieu de démultiplier les règlementations en faveur des locataires, améliorer la transparence serait une grande avancée ».

Plus de transparence sur les logements

Le but affiché n’est donc pas de dénigrer un appartement que l’on quitte pour nuire à la réputation du propriétaire ou du bailleur mais d’améliorer la transparence et le dialogue entre les parties prenantes.

La plateforme lancée mi 2016 compte aujourd’hui 3 000 inscrits pour 1 450 appartements notés. « Dans un premier temps, nous développons la plateforme en nous appuyant sur les universités et grandes écoles, car le turn-over dans les appartements y est important et cela nous permet d’atteindre une masse critique ».

Si l’on s’attend à trouver une majorité d’avis négatifs, 80 % des avis sont en fait positifs, avec une note supérieure à 2,5 sur 5 en moyenne.

Aux Etats-Unis, ce type de requête précédant la location d’un appartement ou d’une maison est devenu monnaie courante, notamment via le site Apartment Ratings. La start-up, accompagnée par la plateforme Ville Durable de Paris&Co, débarque en France pour couvrir ce marché prometteur et l’équipe de trois personnes discute d’ores et déjà avec des groupements d’agences immobilières et de propriétaires pour élargir son offre en développant de nouvelles fonctionnalités.

 

Article publié sur le Parisien Economie du 26 juin 2017, dans le cadre du partenariat éditorial avec Paris&Co pour la rubrique "Rendez-vous start-up" (page 8)