En bref

AgriCarbone, la plateforme de négoce de biomasse agricole non alimentaire

AgriCarbone en quelques mots

AgriCarbone est un opérateur de collecte et de distribution de biomasse agricole non alimentaire (CIVE, pailles, menues-pailles, rafles de maïs) et de coproduits industriels (cendres, digestif etc.).

Á qui s’adressent vos solutions ?

AgriCarbone se positionne à l'interface entre les producteurs de biomasse, principalement les agriculteurs, et les consommateurs potentiels de ces ressources, les industries de l’énergie (méthanisation, combustion) et de la chimie (chimie du végétal et matériaux biosourcés). Notre solution répond à un besoin de structuration de la filière biomasse à travers une offre clé en main, destinée aux industriels à la recherche d’un gisement de biomasse agricole et aux agriculteurs qui souhaitent compléter leur revenu en valorisant des matières résiduelles comme les pailles ou les cultures intermédiaires. Nous attachons une grande importance à la durabilité des systèmes de production agricole, ce qui nous conduit à intégrer à notre offre le retour sur les sols agricoles des coproduits générés par l’industriel ou disponibles sur le territoire.

Comment ça fonctionne ?

Nous disposons de 3 offres de services :

  • - L’étude de gisement pour les industriels qui permet de quantifier précisément la quantité de matières pouvant être mobilisée sur un périmètre donné, à un coût donné et de manière durable. Nous nous engageons ainsi à fournir les matières identifiées.
  • - L’offre de négoce : il s’agit d’acheter et de revendre les matières agricoles. Nous définissons les besoins des industriels en termes de quantité et de qualité, rencontrons les agriculteurs et contractualisons avec chacun d’eux après les avoir conseillés sur la durabilité de leurs exportations.
  • - La troisième offre est en cours de développement. Elle est rattachée à l’offre précédente et axée sur la facilitation du retour au sol des coproduits issus du process industriel (digestats, cendres, vinasses) ou présents sur le territoire (composts, bois raméal fragmenté, etc.).

 

Comment évaluez-vous votre marché cible ?

Le marché de la biomasse non alimentaire est très diversifié avec un potentiel de développement considérable. Le gisement valorisable durablement est estimé à près de 20 Mt/an (en matière sèche) et reste encore sous exploité. De nombreux secteurs industriels en croissance ciblent ces gisements agricoles à fort potentiel comme la méthanisation, les chaudières biomasses, les matériaux de construction biosourcés ou encore la chimie du végétal.

Quelles sont vos perspectives d’évolutions à court et moyen terme ?

A court terme, nous axons notre développement sur une augmentation des volumes traités sur la partie méthanisation et combustion et envisageons de diversifier notre clientèle notamment dans les biomatériaux ou la chimie. A moyen terme, nous réfléchissons à intégrer différentes parties de notre offre comme la pré-transformation de la biomasse, le stockage ou encore co-investir dans des filières de valorisation d’avenir.

Combien de personnes composent l'équipe aujourd'hui ?

Nous sommes deux à porter ce projet :

Amaury de Souancé : Ingénieur AgroParisTech, j’ai fait une spécialité en Sciences politiques, écologie et stratégies. J’ai ensuite travaillé dans le conseil en stratégie et en écologie industrielle. Ma spécialité : économie circulaire et valorisation de la biomasse, quantification de gisements et réglementations environnementales.

Simon Peltier : Ingénieur AgroParisTech également. Il a précédemment travaillé en conseil en systèmes d’information. Etant fils d’agriculteur, sa connaissance des contraintes agricoles de terrain nous apporte une légitimité précieuse pour aborder les agriculteurs et répondre à leurs questions. Sa spécialité : agronomie, organisation des filières agricoles et analyse multicritères des systèmes de culture

En savoir plus : www.agricarbone.com