Aéromate-Economie Circulaire Paris&co

En bref

Économie Circulaire : Interview flash d’Aéromate, startup de la première promotion, spécialisée dans l’agriculture urbaine

 

Vous avez intégré la première promotion de l’incubateur Économie Circulaire de Paris&Co, Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans ce programme d’incubation ?

Le programme d’incubation Économie Circulaire était fait pour nous. Les thématiques choisies correspondaient bien à notre activité… Nous nous sommes lancés pour ce que l’incubateur pouvait nous apporter en terme d’accompagnement. On avait pour but de consolider notre projet et de lancer notre offre.

 

Comment se passe concrètement cet accompagnement au sein de l’incubateur ?

Nous avons été double lauréats d’Économie Circulaire et Smart Food Paris. Nous avons visité les deux incubateurs et choisi finalement de s’installer à Nord Express (qui regroupe le pôle Ville Durable) du point de vue des locaux et de la thématique de notre projet. L’accompagnement se passe très bien. Nous avons tout d’abord obtenu le financement  PIA (Programme d’investissement d’Avenir) grâce à l’appui de l’incubateur. L’accès à plusieurs formations nous permet de gagner en compétence sur des points essentiels comme le juridique, le marketing, le développement commercial. Le plus, ce sont des conseils d’expert et consultants en start-up qui permettent de mieux rationaliser notre activité. 

 

Comment votre projet a-t-il évolué et quelles sont les perspectives ?

L’obtention du PIA a été un soutien de taille. Elle a permis d’avancer dans le projet parce que lorsqu’on est entrepreneur le nerf de la guerre c’est le financement. La subvention nous a permis de financer plusieurs aspects de notre projet et d’améliorer notre offre. L’accompagnement et le conseil nous servent également de moteur pour prendre du recul sur l’activité et d’orienter efficacement notre stratégie. Le projet se porte bien aujourd’hui. La prochaine étape est de rendre notre activité plus rentable. Nous avons pour cette année, deux nouveaux projets de fermes urbaines. Nous tablons dans cette perspective d’évoluer sur un chiffre d’affaire de 200.000 euros.

 

Pour conclure, quels conseils, pouvez-vous donner à un entrepreneur ou une start-up qui souhaiterait se lancer dans le programme d’incubation Économie circulaire ?

De ne pas hésiter. De bien préparer sa candidature et se lancer.  Une startup a tout à gagner.  L’expérience de l’incubation de l’Économie Circulaire est très enrichissante et valorisant pour la vie d’entreprise.