Publié le :

Quand biodiversité rime avec filière urbaine d'avenir

#Startup

A la croisée de la biodiversité, de l’insertion sociale et de la recherche scientifique, Lil'Ô expérimente au cœur d’une ancienne déchetterie, une filière d’avenir autour de la reconquête du vivant en ville. Au programme : ferme florale, écosystème forestier urbain, plateforme de compostage et bientôt fabrique géante de substrats fertiles ! Un véritable travail d'alchimiste transformant les métaux lourds du sol en terreau fertile, créateur de fleurs locales mais aussi des métiers de demain !

LE PROJET 

Le monde d’après interroge un urbanisme trop souvent minéral dans lequel la biodiversité peine à se frayer une place. Réintroduction du vivant dans l'espace public, relocalisation de la production agricole, végétalisation du bâti, déminéralisation des sols… Comment repenser nos liens d'urbains avec la nature pour renforcer notre résilience face aux crises ? Prenez une friche urbaine polluée de 3,6 ha, située sur l’Ile-Saint-Denis, à quelques pas du futur Village Olympique et imaginez un réservoir de biodiversité et d'agriculture urbaine à ciel ouvert ! Vous êtes sur Lil'Ô, un projet que nous accompagnons au sein du Pôle Ville Durable de Paris&Co. Porté par l'association Halage en collaboration avec le département de la Seine-Saint-Denis, Lil'Ô expérimente au cœur d’une ancienne déchetterie, une filière d’avenir autour de la reconquête du vivant en ville. A la croisée de la biodiversité, de l’insertion sociale et de la recherche scientifique, ce démonstrateur est composé : d'une ferme florale de près de 6000 m², d'un écosystème forestier urbain de 1500 arbres plantés en fin d'année, d'une plateforme de compostage traitant près de 2 tonnes de déchets organiques par jour et bientôt d'une fabrique géante de substrats fertiles.

En à peine 2 ans, Halage y a expérimenté la dépollution et la fertilisation des sols, la relocalisation d'une horticulture urbaine en pleine terre et 0 pesticide, la mise en place de circuits courts d’approvisionnement auprès de fleuristes parisiens, ou encore les principes de rafraichissement naturel par la plantation de bosquets forestiers. A travers ce laboratoire grandeur nature, Halage œuvre à réparer les sols maltraités d'un Grand Paris marqué par son passé industriel. Un véritable travail d'alchimiste qui cherche à transformer les métaux lourds en terreau fertile, créateur de fleurs locales mais aussi des métiers de demain. Collecteurs/composteurs, horticulteurs urbains, faiseurs de terre, ou encore écogardes touristiques œuvrent à l’amélioration de notre cadre de vie, dans un espace volontairement ouvert au grand public pour sensibiliser tout un chacun à l’importance de la biodiversité et de son rôle fondateur dans nos écosystèmes urbains. Ces nouveaux métiers, qualifiés mais dé-spécialisés, préfigurent une filière d'avenir, créatrice d'emplois pour des personnes en situation de grande précarité que l'association Halage prend le soin de former. 

 

L'IMPACT

 

LE RETOUR DU TERRAIN 

 

"Réparer les friches pour réparer les êtres humains...

La crise sanitaire n'a fait que confirmer la nécessité de relocaliser nos activités pour créer des systèmes urbains plus résilients. Avec Lil'Ô, nous préfigurions une nouvelle filière du "slowflower", une activité économique et écologique à impact. A destination de salariés en parcours d'insertion, ces nouveaux métiers urbains autour de la collecte et de la valorisation de nos déchets, de la fabrication des sols fertiles, de la culture en pleine terre de fleurs, ou encore de l'accueil du public et de l'éducation populaire, sont une réponse pérenne au développement de filières économiques vertes en France ! En collaboration avec la Région et le Département, nous y travaillons et proposons un cursus de formation dédié appelé les "fleuriculteurs". 

Stéphane Berdoulet, Co-directeur de Halage 

 

 

ET DEMAIN ? 

Une fabrique géante de substrats fertiles, une première en France !

Les besoins en terre végétale des collectivités de la Région Île-de-France connaissent une croissance exponentielle avec le développement de projets d'aménagement paysager ou d’agriculture urbaine. Ce substrat fertile, rare, prélevé dans les milieux ruraux ou en zone agricole, est acheminé par camion dans nos centres urbains. Pour répondre à ces externalités négatives, Halage initie une fabrique géante de substrats fertiles. Une première en France !

Réunissant savoir universitaire et expérience terrain des 32 artisans de Lil'Ô, une zone d'expérimentation inédite est en cours de montage. Elle vise à utiliser les terres excavées des projets d’aménagement du Grand Paris pour les fertiliser par ensemencement et mychorisation. Une solution vertueuse d’économie circulaire, en circuit-court, créatrice d'emplois encore une fois, et accessible aux plus fragiles. L'objectif à l’horizon 2024 est de produire 40 000 m3 de substrats fertiles afin de répondre aux besoins en aménagements des collectivités de la Région Île-de-France, notamment dans le cadre des aménagements du village olympique.

 

Découvrez l’inauguration du projet Lil'Ô en vidéo 

Pour en savoir plus sur le projet, cliquez ici 

 

Partager sur :

Lire aussi #Startup

Le gaming mobile pour devenir éco-citoyen ?

propulsé par Ville Durable

En 2020, l'environnement est devenu la première préoccupation des français et la crise sanitaire n’a fait qu’augmenter ce sentiment que chacun d'entre nous peut contribuer à sa préservation. Mais par où commencer pour avoir un réel impact ? Et si les leviers psychologiques du gaming mobile pouvaient aboutir à des résultats très concrets dans la révolution de nos comportements ? C'est le pari de Midowtopia, ou comment sauver la planète par le jeu !